Nous nous sommes entretenus avec notre auteur préféré, Michel Scifo, à propos de « Facette de l’individualisme », son best-loader, comme il le dit.

LMR — Plus de 6 200 téléchargements ! Monsieur Scifo, vous attendiez-vous à un tel succès ?

MSO — Je mentirai, en disant « oui ! ». En fait, jusqu’à « Démocratie & liberté » (D&L), mes livres n’avaient pas dépassé les trente lecteurs. J’espérais beaucoup de ce livre, raison pour laquelle après le refus de trois éditeurs, je décidai de tous les diffuser sous une forme électronique identique aux impressions : le format PDF. Mais les téléchargements restaient faibles (3 ou 4 par mois). Puis un mois donné, peu après la publication de « Lecture, culture & fantasies », ils ont décollé sans que j’en connaisse la raison.

LMR — À quoi attribuez-vous ce succès ?

MSO — En étant pessimiste, au fait qu’il traite des relations entre les sexes. En étant optimiste au fait qu’il est le premier livre à s’appuyer sur deux constats & sur une méthode :

  • nous sommes des animaux simultanément individualistes & sociaux ; la tare congénitale du libéralisme est de nier notre aspect social ; celle du communisme, d’oublier notre côté individualiste ;

  • nos sociétés ont évolué d’un individualisme absent à un, omniprésent, mais nous ne raisonnons que sur un individualisme abstrait ; nous ne nous interrogeons jamais sur les conséquences comportementales pour une personne de cet individualisme, sans jamais tenter d’analyser les impacts de ces postures sur les comportements sociaux & sur les mentalités.

La méthode part d’une personne, probablement non représentative, sur bien des plans, de l’ensemble de la population, l’auteur. Celui-ci s’interroge sur différents aspects de l’individualisme. Il s’appuie sur ses lectures de livres & de pages web, sur ses visionnements de vidéos & de films & sur des discussions informelles, en essayant d’éviter le nombrilisme.

LMR — Quelles sont ces facettes ?

MSO — Ces facettes sont nos peurs & nos incivilités, l’étrangéisation, source de la xénophobie & du racisme, le travail, la politique, la culture, l’alimentation, les jeux & les relations intersexes.

LMR — Pourriez-vous être plus précis ?

MSO — Oui ! En six points !

  1. Le lien entre peurs & incivilités est de cause à effet, même si la bêtise & l’ignorance sont d’autres causes possibles de ces petits outrages quotidiens.

  2. L’étrangéisation s’avère le processus par lequel nous en venons à désigner comme étrangers puis inhumains d’autres hommes.

  3. Nos complexes relations au travail occupent plus du tiers de notre existence.

  4. La possibilité d’une réelle démocratie nous interpelle, compte tenu des comportements individuels.

  5. Nos attitudes par rapport à la culture sont également troublantes, comme celles relatives à l’alimentation & au jeu.

  6. Enfin, les relations entre les deux sexes sont assez étonnantes quand on se donne la peine d’y réfléchir.

Chacune de ces problématiques relève d’une facette intéressante de l’individualisme. Il en reste d’autres à analyser.

LMR — Merci ! Il ne nous reste plus qu’à le lire !

✧✩❖✩✧

À ce jour

6246
téléchargements de Facettes de l’individualisme

Livres les plus téléchargés

Facettes de l’individualisme

6 244 fois

Lecture, culture & fantasies

2 883 fois

Scripts en Bash

5 080 fois