Cet essai de Michel Scifo, « Éducation & culture » analyse les rapports entre l’éducation & la culture. Le sujet nous paraissant flou, nous avons idemandés des précisions à l’auteur.nous a profondément choqués, car nous n’avions pas perçu l’ampleur du problème. De plus, il arrive à point pour nous rappeler les priori

Nos questions sont précédées de LMR & ses réponses de MSO.

LMR — Pourquoi lier éducation & culture ?

MSO — Avant de répondre à cette question, il me faut rappeler deux points & énoncer un constat qui est prouvé dans le livre.

  • Nos lycées ont été conçus pour faciliter la reproduction des élites.

  • Nos écoles, afin que tous les citoyens, sachant lire & écrire, puissent participer rationnellement à la vie de la cité.

  • Aujourd’hui, ni les uns ni les autres n’atteignent leur objectif.

LMR — Donc, pourquoi lier éducation & culture ?

MSO — Avant de répondre à cette question, je précise que les réformes de madame Vallaud-Belkacem, comme celles de monsieur Blanquer, ont suscité beaucoup d’oppositions dans le corps enseignant & peu chez les parents d’élèves. Ces mesures achèvent de la transformation, commencée en 1975, de notre système éducatif en système de garderie au rabais.

  • Les enseignants se rebellent, un peu tard, contre.

  • Les parents d’élèves sont ravis de pouvoir faire garder leurs enfants à moindres frais, même si certains s’inquiètent du faible niveau culturel, constaté par les études internationales.

LMR — Donc, pourquoi lier éducation & culture ?

MSO — Avant de répondre à cette question, je précise que les ministres de la Déséducation nationale n’ont pu publier les décrets d’application qu’avec :

  • avec le soutien de sectaires pédagogistes ;

  • avec la complicité des pseudo-syndicats minoritaires aliénés par le libéralisme (SGEN-CFDT & UNSA-Éducation) ;

  • & celles d’élus qui n’ont plus de gauche, que la prétention.

LMR — Cela ne répond toujours pas à la question !

MSO — En effet, mais cela montre la prégnance de l’idéologie libérale & de la démagogie gouvernementale débilitante ; mais cela montre, surtout, que ces syndicalistes & ces politiques s’inscrivent dans la logique de nivellement par le bas indispensable au développement libéral pour deux raisons :

  • les personnes bien éduquées & bien formées ne sont ni dociles, ni interchangeables, ni facilement précarisables ;

  • dans la division internationale libérale du travail, notre pays doit se consacrer à l’agriculture & au tourisme, il n’a que faire d’un système éducatif performant.

LMR — Cela ne répond toujours pas à la question !

MSO — En effet, mais on s’en rapproche. En effet, cela montre que les parents passifs de ces futurs chômeurs & ouvriers non qualifiés ont démissionné de leur rôle de citoyens comme de celui de parents. Cela s’avère, particulièrement, intéressant dans une perspective libérale, car ça aggravera, à terme, la déliquescence des mœurs & ça permettra donc de proposer des mesures réduisant les libertés individuelles pour assurer la sécurité des personnes & favoriser les seules libertés sacrées, celles d’entreprendre & de posséder.

LMR — Cela ne répond toujours pas à la question !

MSO — En effet, mais si cela a été possible, c’est parce que, aujourd’hui, ni les ministres ni leurs sbires administratifs, syndicaux, pédagogistes & légistes, ne connaissent les significations des mots éducation & culture ni les liens forts entre ces deux notions. Ce livre arrive un peu tard pour le leur rappeler, mais des politiciens honnêtes peuvent toujours abroger des mesures iniques ou imbéciles ! C’est cet espoir ou cette illusion (L’existence de politiciens honnêtes, dans un pays où ne semblent exister que des politocards !) qui présida à l’écriture de cet ouvrage !

LMR — Cela ne répond toujours pas à la question !

MSO — Tout à fait, parce que la réponse à cette question ne tient pas en deux lignes. Il m’a fallu cet essai pour y répondre ! J’y ai réussi parce je n’ai pas oublié le rôle du système éducatif. Dans une démocratie, il n’est pas de former des travailleurs spécialisés (Travaille bien à l’école & tu auras un bon boulot !), mais des citoyens ayant un esprit sain dans un corps sain.

LMR — Alors, il ne nous reste plus qu’à le lire. 

Livres les plus téléchargés

Facettes de l’individualisme

6 244 fois

Lecture, culture & fantasies

2 883 fois

Scripts en Bash

5 080 fois